Modele reims

En 2007, Cessna a annoncé qu`il construirait un successeur de sport léger, qui désignait le modèle 162 Skycatcher [3], bien que la production ait pris fin en 2013. Comme pour le 150, la grande majorité des 152s ont été construites à l`usine de Cessna à Wichita, Kansas. Un certain nombre d`avions ont également été construits par Reims Aviation de France et ont reçu la désignation F152/FA152. le développement du modèle 150 commence au milieu des années 1950 avec la décision de Cessna Aircraft de produire un successeur du populaire Cessna 140 qui termine la production en 1951 [1]. Les principaux changements dans la conception de 150 ont été l`utilisation de train d`atterrissage tricycle, qui est plus facile à apprendre à utiliser que le train d`atterrissage de la roue arrière du Cessna 140, et de remplacer les pointes d`aile arrondies et les stabilisateurs horizontaux et verticaux avec plus moderne, au carré-OFF Profils. De plus, les volets étroits et articulés de la 140 ont été remplacés par des rabats de Fowler plus larges et bien plus efficaces. Le nouveau voltige et le 150k non-acrobatique ont également porté de nouvelles aile coniques cambrée en 1970. Un total de 832 modèles “K” ont été construits, dont A150Ks. Reims construit 129 en tant que F150K et 81 comme FA150K.

En 2007, Cessna a annoncé le successeur des deux sièges du modèle 150 et 152, le modèle 162 Skycatcher. Le prototype du Cessna 150 a d`abord volé le 12 septembre 1957, avec une production commençant en septembre 1958 à l`usine de Cessna à Wichita, au Kansas. 1 764 avions ont également été produits par Reims Aviation sous licence en France [3]. Ces Français fabriqués en 150s ont été désignés Reims F-150, le «F» indiquant qu`ils ont été construits en France. Une prise d`alimentation auxiliaire a également été mise à disposition en option en 1969, ainsi que des interrupteurs électriques de style «rocker». 1714 les modèles “J” ont été construits [6], plus 140 construits par Reims comme F150J. Au total, 22 138 Cessna 150s ont été construits aux États-Unis, dont 21 404 navetteurs et 734 aéros. Reims Aviation a complété 1 764 F-150s, dont 1 428 étaient des navetteurs et 336 étaient des acrobatiques. Une filiale de Reims en Argentine A également assemblé 47 F-150s, y compris 38 navetteurs et 9 acrobatiques.

[citation nécessaire] La production totale de «L» était de 4519, plus la 485 construite par Reims comme F150L et 39 FA150L acrobatiques. Un 39 supplémentaire a été construit en Argentine par la DINFIA comme A-150L. Reims a produit une variante de la FA150L Acrobat avec un moteur Rolls-Royce Continental O-240-A, 141 construit. [11] le coût était de US $6995 pour le modèle standard 150, $7 940 pour le formateur et $8 545 pour le commuter. 1966 a également été la première production de F-150s construit par Français Reims, avec 67 construit comme le F150F. Reims a produit une variante de la Rolls-Royce Continental O-240-A propulsé FRA150L Aérovolat avec les mêmes améliorations que le F150M, 75 construit. [11] un modèle 3D de la cathédrale de Reims basé sur le design gothique du moyen âge. Les 150s américains ont tous été fabriqués avec le moteur Continental O-200-A 100 HP (75 kW), mais les avions construits à Reims sont alimentés par un Continental O-200-As construit par Rolls Royce. Certaines versions ont des moteurs continentaux O-240-A. Au total, 3097 modèles «M» ont été construits au cours de sa course de trois ans. Un 285 supplémentaire a été construit par Reims en tant que F150M et 141 FA150M acrobatiques.

Reims a également construit 75 A150Ls avec des modifications F150M. Le modèle est trop lourd pour votre appareil et ne peut pas être restitué correctement tous les modèles à partir de 1966 ont des portes plus grandes et un espace de bagages accru. Avec le 1967 modèle 150G les portes ont été inclinées vers l`extérieur 1,5 pouces (38 mm) de chaque côté pour fournir plus de salle de coude cabine. Le modèle 1968 150 a été désigné le «H». Il a introduit une nouvelle console centrale de style, conçu pour améliorer les jambes. Un nouvel interrupteur à Rabat électrique a également été monté qui permettait la rétraction des volets, mais pas l`extension.